Accés sécurisé
 

raccourci_travaux


Le guide des assos

2017/2018

GUIDE-DES-ASSOCIATIONS_juillet2017-photo2-1

 

 


Saint Mitre au rythme des Saisons (SMS)
Découvrez Le dernier bulletin municipal de la ville.

SMS n°27 "Hiver 2017"

couv_2

Consulter les éditions précédentes >


Agenda

Le programme de la saison culturelle 2017-2018 est disponible

manare


La Bibliothèque Municipale

Le programme de la saison culturelle 2017-2018 est disponible

bib


Vous cherchez un artisan,  commerçant...
Cliquez ICI

La forêt - La protection de l’environnement

1) - La situation (de 1970 à nos jours)

A l’image du phénomène de la conurbation anglaise, le développement industriel est à l’origine d’une croissance démographique exceptionnelle autour de l’Etang de Berre. L’essor industriel et l’attrait de la vie urbaine, ont sensément provoqué une explosion du bâti, plus précisément chez nos voisins d’Istres et de Martigues, où l’espace naturel s’est vu largement empiété par un mitage de lotissements, la création de zones industrielles et artisanales, qui ont dans leur ensemble, modifié considérablement le paysage.

La situation d’enclavement de notre commune est aujourd’hui bien réelle. Notre espace naturel et forestier ainsi préservé, constitue un véritable poumon vert, qui assure un équilibre vital et une identité « propre » qui nous est chère.

2) - Les espaces

D’une manière générale, les espaces périurbains sur notre territoire occupent des surfaces importantes. Ils sont la plupart du temps gérés au coup par coup ou totalement délaissés. Ces espaces présentent des caractères physiques très contrastés : Zone littorale (plages, falaises, milieu humide et espaces urbanisés…) Zone collinaire (massifs, pinèdes, garrigues, friches diverses…) Zone agricole (cultures maraîchères et oléicoles notamment…) Zone SEVESO (en périphérie des activités industrielles et autres…) très limitée.

3) - Les domaines

Si l’on considère la question de la maîtrise foncière de ces espaces, on constate qu’autour de l’Etang de Berre, les espaces sont très largement constitués de propriétés privées. La ville de Saint Mitre les Remparts n’est propriétaire que d’une faible partie du foncier. En dehors des espaces industrialisés et urbanisés les forêts et les espaces verts protégés sont sous la juridiction de l’Office National des Forêts (ONF), pour le domaine public de l’Etat, et du Conservatoire du Littoral (domaine privatif).

4) - Les modes de gestion

En ce qui concerne ce point précis, on note également une situation contrastée avec, selon les cas, une gestion déléguée à un opérateur privé ou semi-public, une gestion publique directe opérée soit par une collectivité locale (commune ou intercommunalité), soit par les institutions départementales et régionales, voire de l’Etat (ONF). Ces modes de gestion, ou plutôt ces aires d’influence ne sont pas à négliger, pour la mise en œuvre d’une politique globale d’action en faveur de la protection de l’environnement. Sur une grande partie du territoire de Saint Mitre les Remparts (700 ha environ), le Conservatoire du Littoral et l’ONF, assurent principalement cette mission de protection, d’exploitation et de développement, de « Massane » à « Figuerolles » et autour de l’étang du « Pourra », près de celui de « Citis ». Notre commune, ne possédant pas (ou plus) de foncier boisé, nous devons donc recourir à des actions d’information et de sensibilisation auprès des propriétaires, voire des riverains concernés par l’entretien préventif contre l’incendie. Pendant la saison estivale, avec le concours des bénévoles du CCFF (Comité Communal des Feux et Forêts), nous avons entrepris une campagne d’information, en distribuant notamment des livrets à l’usage des résidents ou voisins des zones forestières.