Accés sécurisé
 

raccourci_travaux


Le guide des assos

2017/2018

GUIDE-DES-ASSOCIATIONS_juillet2017-photo2-1

 

 


Saint Mitre au rythme des Saisons (SMS)
Découvrez Le dernier bulletin municipal de la ville.

SMS n°25 "Eté 2017"

1re_page_BAT_FINAL_SMS_07-2017-1

Vous trouverez très

prochainement le SMS

dans vos boites aux

lettres

Cliquez sur l'image

Consulter les éditions précédentes >


Agenda

Le programme de la saison culturelle 2016-2017 est disponible

Programme culturelle La Manare


La Bibliothèque Municipale

Le programme de la saison culturelle 2016-2017 est disponible

La Bibliothèque programme culturel


Vous cherchez un artisan,  commerçant...
Cliquez ICI


Qualité de l'air

POLLUTION ATMOSPHERIQUE- PROCÉDURES PRÉFECTORALES ACTIVÉES

Les Espaces Naturels

LES RANDONNÉES PÉDESTRES
L'ESPACE FORESTIER
LE CONSERVATOIRE DU LITTORAL

Les randonnées pédestres

Se promener, découvrir Saint Mitre les Remparts différemment voilà une bonne idée que sont les sentiers de randonnées.
Pour le moment deux randonnées sont disponibles et balisées, faciles d’accès. Vous trouverez les sentiers dans les fascicules à télécharger ci-dessous.
En vous souhaitant une agréable balade

Télécharger le PDF de présentation de la randonnée "Du Crépon aux Rocalèdes"
Télécharger le PDF de présentation de la randonnée "Les Tours Gros"
Télécharger le PDF de présentation de la randonnée "Site archéologique de Saint Blaise"

L'Espace Forestier

En France, 4,57 millions d’hectares sont des forêts publiques dont 26% en territoire métropolitain. Il existe 1463 forêts domaniales qui appartiennent à l’Etat, ce qui représente 10% de la surface boisée en France. 16% des forêts appartiennent aux collectivités locales, aux Régions et aux Départements.

La forêt méditerranéenne

Saint-Mitre historiqueCe sont 2 600 000 hectares de véritables forêts, de garrigues, landes et maquis, gagnant essentiellement sur des terres autrefois cultivées ou pâturées. Il existe environ 1 700 000 hectares dont l’accès est jugé difficile compte tenu du relief tourmenté ou enclavé.
• 10% appartiennent à l’Etat
• 15% aux collectivités locales
• 75% à des propriétaires privés dont 50% couvrent moins de 25 hectares

Les difficultés d’accès et l’aspect privatif entraînent de fait le problème récurrent de l’entretien préventif, ce qui correspond bien à notre environnement immédiat, y compris autour de l’Etang de Berre.
Les incendies tels que nous les vivons depuis de nombreuses années confirment ce constat.

L'exploitation forestière

Une forêt vierge non entretenue, c’est à dire que l’on ne coupe pas, consomme en respirant et en pourrissant, autant d’oxygène qu’elle en produit.
Saint Mitre PatrimoineSi bien évidemment, faute d’entretien continu, elle brûle, elle donne du gaz carbonique lequel, en s’ajoutant à la pollution atmosphérique, provoque par effet de serre, un réchauffement dangereux sur le climat et incidemment sur notre santé. Une forêt bien exploitée, pourra absorber le gaz carbonique, et produira ainsi plus d’oxygène qu’elle en consomme. Quant au bois issu des coupes, il permettra une utilisation dont nous évoquerons plus tard les différentes possibilités.
Il en est de même pour la réhabilitation de nos pinèdes provençales.
Nous n’entrerons pas dans des explications techniques détaillées, relatives aux méthodes d’exploitation, mais nous allons nous attacher à présenter les impacts liés à cette noble activité.

Les atouts de l'exploitation

L’entretien de nos espaces boisés exerce trois fonctions distinctes :
• Une fonction de production
• Une fonction de protection
• Une fonction sociale

La fonction de production
L’exploitation a des effets positifs, si l’on ne considère pas que l’abattage des arbres. Une coupe s’effectue principalement sur des arbres endommagés ou malades. Les branches issues des coupes fourniront soient des abris pour la faune, soit de l’humus bénéfique si l’on procède au paillage des sols après le broyage des résidus de coupe. Les broussailles, arbustes et autres buissons, qui n’auraient pas pu se développer faute de lumière, deviennent une importante source de nourriture pour les herbivores, après taille et élagage. Une coupe sélective améliore les rôles multiples des espaces boisés, et apporte sur le marché, du bois consommable qui en d’autres circonstances aurait pourri sur place.

La fonction de protection
On ne peut pas raisonnablement parler d’exploitation, s’il n’existe pas d’activité visant à améliorer l’état de propreté des espaces boisés. L’élimination des déchets divers, naturels ou produits par l’homme, répond aussi à la nécessité de la préservation de l’espace. Il en est de même pour les décharges sauvages, anciennes ou récentes. La création d’ouvrages de protection contre l’érosion, contre les inondations et les laves torrentielles, contre les glissements de terrain, sans oublier le traitement phytosanitaire, les plantations et le suivi de nouvelles essences, sont autant d’actions qui garantissent un espace viable et productif dans tous les sens du terme. L’aménagement de sentiers, et de chemins de terre, sont un moyen de valorisation et de protection des espaces boisés. Ils permettent de faciliter l’accès, ils sont utiles pour la surveillance, l’exploitation, la réalisation d’inventaires, contre les incendies et bien évidemment, ils offrent au public l’opportunité de promenades, et la découverte des richesses de l’écosystème.

Saint-Mitre historiqueLa fonction sociale
L’exploitation des espaces boisés, constitue une palette de prestations sociales et éducatives en direction de la population, des groupes d’intérêt et des associations, telles que celles-ci sont exigées par la loi et dans l’esprit du développement durable. Outre les mesures de protection, elles visent le délassement et les loisirs de la population, en prévoyant un encadrement pédagogique et sécuritaire. Enfin, la production issue de l’exploitation des espaces boisés, peut raisonnablement devenir un service en direction de certains professionnels, de certains particuliers et de certaines associations caritatives.

Haut de page


 

Le Conservatoire du Littoral

Présentation

Saint Mitre PatrimoineC’est un établissement public qui a été créé en 1975. Il mène une politique foncière visant la protection des espaces naturels et des paysages. Il intervient dans les cantons côtiers, dans les communes riveraines des estuaires, des deltas, des lacs et des étangs. Le conservatoire du Littoral, acquiert principalement des terrains fragilisés ou menacés.
L’essentiel de son budget est consacré à l’acquisition et à l’aménagement de sites. Les transactions se font généralement à l’amiable, par préemption ou quelquefois par expropriation. Des biens fonciers peuvent lui être donnés ou légués.

Mission

Après avoir fait l’acquisition de terrains, le Conservatoire réalise les travaux nécessaires à la remise en état et à la valorisation des sites. Il confie ensuite la gestion des terrains aux communes, à d’autres collectivités locales ou à des associations. Ces dernières, assurent ainsi une gestion déléguée dans le respect des orientations préalablement définies par le Conservatoire. Avec l’aide de spécialistes, notamment l’ONF (Office National des Forêts), le Conservatoire détermine la politique d’aménagement et de gestion des sites afin que l’espace naturel soit préservé dans son identité et dans sa diversité. Le Conservatoire du Littoral est seul compétent à définir et à autoriser les utilisations notamment agricoles sur les sites dont il est propriétaire. Il peut éventuellement ouvrir son domaine à des activités de loisirs lorsque celles-ci sont compatibles avec ses objectifs de protection de l’environnement.

Saint-Mitre historiquePartenariat

Les collectivités locales (communes, départements, régions, syndicats mixtes…) sont des partenaires majeurs et actifs du Conservatoire dans le développement de ses missions essentielles. Les collectivités locales apportent leur contribution de différentes manières dans le cadre de conventions pluri-annuelles de partenariat.
On peut retenir en particulier :
  • Des contributions financières pour l’acquisition de terrains
  • Des participations au coût des travaux d’aménagement et de réhabilitation
  • Des mises à disposition de personnels en appui aux moyens de fonctionnement
  • Des soutiens pour des opérations d’informations et de sensibilisation du public
Le Conservatoire du Littoral s’efforce au quotidien de mieux appréhender l’ampleur de ses contributions dans une démarche globale en faveur du développement durable.

Le Conservatoire et notre commune

Sur notre commune dont la superficie représente environ 2100 hectares, le Conservatoire du Littoral est propriétaire de terrains dont la gestion a été confiée à l’ONF.

Saint-Mitre historiqueSituation

 

  • 426 hectares, des collines du « Cadéraou » au site de « Figuerolles ».
  • 274 hectares, entre l’Etang de Berre et le village comprenant les étangs de « Citis » et du « Pourra ».
  •  

    Haut de page